C’est la vie (màj)

imageLe photographe marathonien Gregor Podgorski récidive, cinq ans après la Pietà, avec sa “très grande famille” de modèles. Il y a cinq ans, Gregor réalisait en effet une série de 500 portraits de couples, posant en “Pietà”, en écho à Michel-Ange. J’avais alors écrit un long texte accompagnant les images d’un monumental catalogue. Un texte qui abusait un peu de son statut de “texte de catalogue” soit de texte-meuble, de texte-que-l’on-ne-lit-pas, pour écrire franchement de travers. Un texte en crabe qui fouillait dans les décombres du vaste fantasme populaire de patrimoine.

Cette fois-ci, ils reviennent, le photographe et ses modèles, pour des portraits-tribunes “à nu”, en solo ou en famille, en noir et blanc, accompagnés de petits textes “à nu” également, relatant leurs joies, leurs peines, et tout ce qui en cinq ans a pu faire ce qu’on appelle la “vie” (pour ceux qui ont survécu). Du coup, ils n’avaient plus besoin d’une autre plume, puisqu’ils et elles l’ont prise. Juste une petite postface, que l’on peut lire plus bas, ou dans le catalogue qui va sortir, ou encore sur le mur de la galerie Daragnès, 11 rue Gît-le-Coeur, dans le 6e à Paris, pendant l’exposition du 15 décembre au 30 avril. Attention, l’exposition évolue avec quatre accrochages successifs dans cette période. C’est normal, puisque c’est la vie. Comme pour le précédent, mais d’une autre manière, la force qui se dégage de ce travail est phénoménale, c’est celle d’une population, tout simplement, dont le photographe sait capter l’énergie (avec un titre pareil, le contraire aurait été dommage !).

Et puis bah, c’est pas si mal une postface ! Mieux qu’une préface je trouve, surtout quand on aime avoir le mot de la fin :-) Alors allez voir l’expo avant de lire la postface (en pdf – il y a une petite raison à cela).

[màJ] Et pour ceux qui n’arrivent décidément plus à bouger de chez eux, il y a une petite (!) galerie ici sur photographie.com.

[màJ2] Et Gregor a ouvert un site assez complet, avec l’aide de Bruno Penet : http://www.gregor-podgorski.com.