À la santé des gaffeurs

image Ça doit faire bizarre de se trouver cité parmi les disparus d’un communiqué du ministère de la culture* –  fussent-ils de brillantes étoiles au firmament de l’humour – quand on est bel et bien vivant, alerte, drôle et captivant comme vous, Monsieur Étaix, et comme vous avez pu nous le montrer à Lurs. Cher Pierre, je sais que vous n’êtes pas un internaute assidu, mais vous pourrez juste trouver ici un petit mot d’amitié sincère et chaleureuse en attendant notre très prochain rendez vous pour un verre place Pigalle à la santé des gaffeurs ! j’imite ici – en moins joli – votre signature, avec ce smiley :-) * En réaction à la mort du comédien Darry Cowl, qui s’est éteint mardi matin 14 février à 80 ans des suites d’une longue maladie, le ministre de la Culture et de la Communication lui a rendu hommage dans un communiqué écrivant que Darry Cowl est “parti rejoindre, au Panthéon des comiques français, ces amoureux du rire, de la malice et des facéties en tous genres aux côtés desquels il a souvent brillé et pétillé sur les plateaux, Francis Blanche, Louis de Funès, Bourvil, Jean Poiret, Fernandel, Jean Lefèvre, Pierre Etaix, Robert Dhéry, et tous ces génies burlesques qui avaient, comme lui, le don non seulement de nous faire sourire et rire aux éclats, avec un rien, mais aussi d’attirer immédiatement, en un clin d’oeil, notre sympathie, notre affection, en laissant apparaître son évidente fragilité, sa paradoxale timidité, sa totale discrétion, sa très grande générosité.” En effet, ça pourrait presque faire sourire. Mais non. Évidemment la gaffe est déjà corrigée sur le web.