C’est trop beau

imageC’est pas moi qui le dis, c’est Antoine Denize, qui anime l’association nommée “c’est trop beau”. Une association qui essaie de faire vivre un projet, ça c’est pas rare. Mais ce qui l’est davantage c’est la qualité des projets menés par “c’est trop beau” avec des enfants, d’abord, des institutions locales, et surtout une approche du multimédia pour les enfants vraiment intéressante.

imageDepuis quelques années, Antoine réalise avec une exigence bien à lui des réalisations multimédia interactives avec et ou pour les enfants. Son premier CD Rom Machines à écrire, qui doit être un des seuls, sinon le seul, CD Rom vraiment intéressant (personnel, riche, stimulant, agréable, drôle, inspirant…) de ma médiathèque personnelle, a une suite, car il continue bel et bien le travail, avec l’objectif de réaliser à terme un nouveau CDRom qui soit vraiment un objet de jeu et d’expression pour les enfants.

Nous avons pu travailler ensemble l’an passé sur le site http://cesttropbeau.fr/ pour réaliser une version qui soit à la fois un carnet de notes et une vitrine pour les étapes de sa réalisation, et qui représente l’association dans ses partenariats divers. Le site présente une interface assez classique en apparence (avec de beaux titrages en Minimum de Pierre Di Sciullo, qui survolent le contenu), mais des techniques assez avancées lui permettent de se construire et de structurer “seul” les divers apports en texte et images que son animateur dépose simplement sur le serveur. En gros, des scripts surveillent l’arborescence de répertoires et de fichiers, et si elle change (par ajout ou retrait), il se reconstruit et intègre les nouveaux contenus. Par exemple, l’actualité est gérée par la notion chaud et froid (actuel et archive) et il suffit de glisser une dépêche d’un répertoire dans l’autre pour qu’elle bascule.

Cette technique permet à l’animateur du site (Antoine en l’occurence) de créer des nouveaux documents graphiques en mode wysiwyg et de les déposer par FTP sans avoir à se plier à des formulaires de type CMS, trop rigides à son goût. C’est ensuite un ensemble de scripts qui prend le relais pour créer une interface de navigation conforme aux contenus.

Ça a l’air simple, mais cette architecture est assez complexe et constitue l’inverse même du système de gestion de contenus traditionnel puisque c’est la machine qui se plie à l’auteur et non l’inverse. On reconnaît bien là l’état d’esprit Denize :-) Pour gagner du temps, un fichier cache est actif et les scripts ne se mettent en route que lorsque l’arborescence a été modifiée. Il faudra certainement la développer et l’améliorer car elle propose beaucoup de souplesse.

Mais avant tout, il faut aller voir le site, qui propose de nombreux articles passionnants et des petites applications interactives vraiment sympa, pour en profiter et le partager. Le jeu du boucher ou bien le traitement de texte en doudous sont mes préférés, ma fille aime mieux les maisons imaginaires et les “têtes à calques”. http://cesttropbeau.fr/