Cinq années sans Jean-Paul

imageIl y a cinq ans aujourd’hui partait Jean-Paul Martin. Vous ne l’avez pas tous connu : curieux & intransigeant, mélomane & pirate respecté des artistes, qui venaient lui demander ses enregistrements après les concerts, collectionneurs de trucs en papier (journaux, tickets de métro), de vinyles et de sucres, correcteur-graphiste-typographe & pourtant secrétaire général à temps plein des Rencontres, etc.

Je me réveille avec un peu de spleen et une pensée pour lui. La petite confession : si je suis passé aux Rencontres de Lure du statuts “d’intervenant” à celui de “président”, cela ne se serait pas fait sans que j’aie d’abord “flashé” sur lui. Ben oui, un lien d’amitié presque immédiat, intense et durable qui m’a retenu à Lure. Nous sommes partis à New York ensemble, et puis le cancer l’a emporté. Je pense aujourd’hui sérieusement que sans son réalisme et son exigence, l’association n’aurait pas survécu à la crise de la fin des 90’s. Tout le travail que j’ai fait depuis avec l’équipe : ouverture, délégation, transmission, exigence, esprit, etc. est né de nos discussions.

Et je retrouve dans mon blog-mémoire, une petite captation de la journée d’hommage que ses amis lui avaient rendu il y a presque 5 ans, aux instants chavirés en hiver : concerts expérimentaux, happenings, installations, et projections typo de ses recherches télématiques : http://www.polylogue.org/commentaires.php?id=73_0_1_0_C

et aussi : http://www.polylogue.org/commentaires.php?id=38_0_1_76_C

ou enfin portrait par Jef Tombeur sur le site du typographe : http://www.typographe.com/article/443/