Publicité sans police

Le journaliste promet que la police sera partout. Après le journal une page de publicité.

« L’épargne sécurité*, ça rapporte. 5,5 %** », « Abonnez-vous, c’est pas cher : 19,99 €*** », « On assure tout, tout, tout, on rembourse tout, tout, tout****  »…

et c’est parti pour les petits caractères : * capital garanti la première année ** 5,5% taux annuel appliqué le premier mois (soit 0,45%) hors frais de dossier *** 19,99 € pendant trois mois puis 45,99 € Abonnement souscrit pour 72 mois, frais de désengagement : 79 € **** Hors sinistre non couvert par notre contrat.

Vous n’avez pas remarqué comme la rhétorique publicitaire se déchaîne, complètement débridée ces derniers temps ? C’est beau la dérégulation. Je ne parle même pas du packaging qui ne craint plus de mentir ouvertement sur les produits qu’il contient, sous le vague couvert de la mention “suggestion de présentation” qui ne signifie plus rien (vieille image, mais toujours bonne :-)

image

brr ! mais que fait le BVP ? Ah ben oui, il est mort… en 2008 (décidément). Il avait pourtant eu ses heures de gloire. C’est devenu l’ ARPP. Hum.

Si vous avez encore faim : Fast-food VS Reality attention, NSFW :-) Sauvons au moins la CNIL, citoyens ! CQFD

MàJ 22/07/2010 Lire cet article de Rue 89 avec une vidéo éloquente