Ultime

image Rien que pour les geeks, celle-là :-) 0/ Toi qui me lis. 1/ Tu vas dans ton grenier illico et tu ressors un Apple-Extended-Keyboard-II (celui-là, hein, pas un autre, 1995 et des poussières, incurvé comme une vague, vérifie en dessous c’est écrit). 2/ Tu le branches avec un imate sur ton beau nordinateur octo-core-duo-intel. 3/ Et alors là ! mais alors… là ! (comme disait Miou Miou dans les valseuses). 4/ Tu arrêtes de croire que la technique fait toujours des progrès :-) 5/ Enjoy ! 6/ Si tu as jeté depuis longtemps tout ce qui était beige, tu peux pleurer sur ton clavier blanc ou alu.

Explication : J’ai retrouvé au grenier le vieux clavier Apple extended pro keyboard II dont je gardais un souvenir ému (et certes un rien honteux d’en être ému). Rien à voir avec ce qui se fait aujourd’hui (membrane avec une bulle d’air prisonnière pas chère), il y avait à l’époque une mécanique complète sous chaque touche, qui prenait en compte le poids des doigts, leur repos, etc. Je me souviens qu’à l’époque de sa sortie déjà (1995 et quelques), personne ne comprenait vraiment pourquoi acheter ce clavier 7 fois plus cher que les autres… Même les marchands étaient incrédules… C’est drôle comme aujourd’hui, dix ans après, on comprend beaucoup mieux. Le vieux bazar marche non seulement impeccablement malgré la poussière, mais surclasse de très très loin tout ce qui existe aujourd’hui. Pour ceux qui ne comprennent pas, il suffit d’avoir voyagé dans une DS (pas la Nintendo, la voiture), pour se dire simplement que parfois dans ingénieur il y a du génie.

Il existe même des petits malins qui recommencent à fabriquer ce type de clavier. Le problème, c’est que ces mécaniques-là (irlandaises à l’époque, si, si, c’est écrit dessus) ne se font plus du tout, alors on essaie juste de s’en rapprocher, sans les égaler. Et puis c’est pas beaucoup plus joli.

Car ok, le mien est un peu… beige :-) et sa jolie pomme… multicolore. Et puis aussi j’ai dû un peu chercher l’arobace, cachée sous le signe de la Livre, mais bien présente. Franchement, je suis prêt à fermer les yeux, car justement c’est de ça qu’il s’agit: c’est pour les doigts (et les oreilles “Cloc cluc cloc cloc cluc”). L’idéal serait que cela donne des idées à écrire, il faudrait vraiment, j’ai des copies à rendre…

PS : comme je me suis un peu documenté, pour les possesseurs de PC, il existe un clavier tout aussi mythique, l’IBM Model M. L’article est d’ailleurs très intéressant et explique pourquoi l’interface graphique a amené à faire l’économie industrielle de bons claviers.

PPS : j’avais prévenu en première ligne : grosse geekerie.